Glycémie, hyperglycémie, diabète

Le glucose, habituellement appelé le "sucre", est une molécule présente dans le sang qui constitue la principale source énergétique de l'organisme. C'est un substrat catabolique qui se dégrade en produisant l'énergie indispensable au bon fonctionnement des cellules du corps, c'est en quelques sortes le carburant de notre organsime.

La glycémie veineuse, habituellement appellée le "taux de sucre", signifie la concentration en glucose dans le sang. Elle s'exprime en gramme de glucose par litre de sang. La glycémie veineuse normale à jeun est <1,10 g/l. En cas de diabète, elle est régulièrement supérieure à 1,26 g/l. Une glycémie comprise entre 1,10 g/l et 1,26 g/l signifie un stade prédiabétique ou une intolérance au glucose. A ce stade, il y a un risque de développer un diabète de même que différentes pathologies cardio-vasculaires.                                                                                                                                                                                                                   La glycémie capillaire, réalisée en test à la pharmacie ou à domicile, est intérprétée comme suit : glycémie capillaire <1,10 g/l est normale, glycémie capillaire comprise entre 1,10 g/l et 2 g/l nécessite une glycélie veineuse, glycémie capillaire > 2 g/l impose une glycélie veineuse et une consultation médicale. La glycémie capillaire est un test rapide réalisé à la pharmacie et qui ne nécessite pas d'être d'être à jeun. Il est particulièrement recommandé si vous cumulez plusieurs facteurs de risque parmi ceux-ci :

  • - homme de plus de 50 ans, femme de plus de 60 ans
  • - surpoids ou obésité
  • - tour de taille > 94 cm chez l'homme, > 80 cm chez la femme
  • - hypertension artérielle
  • - sans exercice physique
  • - fumeur ou grand fumeur
  • - hypertriglycéridémie, hypercholestérolémie LDL

 

L'hypoglycémie se définit comme une glycémie < 0,6 g/l. Elle se produit dans certaines pathologies mais surtaout lors de traitementss de diabète mal régulés. Un ou plusieurs des symptômes suivants doivent faire penser à la crise d'hypoglycémie :

  • - tremblements et sueurs
  • - sensation de faim
  • - fourmillement dans les doigts et les orteils
  • - troubles de la vue, vertiges ou fatigue importante
  • - troubles de la vigilance, somnolence ou troubles du comportement
  • - maux de tête, nausées, vomissements
  • - pâleur du visage, palpitations cardiaques...
  • Chez le sujet conscient, le traitement consiste en l'apport de sucre sous forme de jus de fruits ou de sucre en morceau. Chez le sujet dans le coma, la perfusion intraveineuse de glucose est le traitement d'urgence.

 

L'hyperglycémie chronique est appelée diabète. Les symptômes de l'hyperglycémie sont lents à apparaître car ils ne surviennent quà compter d'une glycémie > 1,80 g/l. Il s'agit au départ d'une somnolence, d'une irritabilité et surtout d'une intense envie d'uriner et de boire appelée polyurie-polydipsie. L'apparition très tardive de ces symptômes justifie d'autant plus l'importance des dépistages par glycémie capillaire et même veineuse.

Il existe deux types de diabète:

Le diabète de type 1 ou diabète insulino-dépendant est la conséquence de la destruction auto-immune progressive des cellules endocrines du pancréas (cellules bêta des ilots de Langerhans). Cela entraine une diminution de la production d'insuline naturelle, puis une diminution de la consommation de glucose par les cellules adipeuses, musculaires et le foie, ainsi qu'une hyperglycémie. Ce type 1 est assez rare et concerne surtout les sujets jeunes.

Le diabète de type 2 est quant à lui très fréquent, il touche les sujets adultes et est dû principalement à notre mode de vie, à savoir mauvaise alimentation, manque d'exercice, sédentarité, obésité.... Il est évolutif et deviendra à terme insulino-requérant. En effet, une alimentation trop riche et un manque d'exercice physique entraine un surstockage du glucose dans les cellules adipeuses sous forme de graisse (obésité!). A force, la capacité de stockage se sature, réclame une sécrétion d'insuline plus importante par le pancréas qui finit par s'épuiser et ne plus secréter d'insuline. L'hyperglycémie s'installe....!

 

Les complications du diabète sont dues aux détériorations des vaisseaux : les gros vaisseaux (macro-angiopathies), les petits vaisseaux (micro-angiopathies). Les macro-angiopathies peuvent conduire à des pathologies cardio-vasculaires comme l'infarctus du miocarde. Les micro-angiopathies sont elles responsables des complications telles que l'insuffisance rénale, les troubles urinaires, les troubles sexuels, les rétinopathies et les troubles de la vision ainsi que les problèmes du pied diabétque tel que le mal perforant, l'ulcère, l'infection et la gangrène des extrémités.

 

Nous pouvons vous aider ! Lors de nos entretiens pharmaceutiques, nous vous proposons gratuitement le dépistage par glycémie capillaire et ensuite le suivi de votre traitement, l'alimentation adaptée, le suivi de votre glycémie et simplement l'échange pour vivre cette pathologie plus sereinement.

 

Parlez en à votre pharmacien ou prenez rendez-vous sur contact@pharmaciedelabaulche.fr

  •                     

         

Retour en haut de page